Travaux de soudures : la sécurité avant tout !

Avr - 10
2020
soudure

Travaux de soudures : la sécurité avant tout !

La priorité dans le cadre de travaux de soudure est de préserver le soudeur. En effet, il est exposé à de nombreux risques pouvant lui générer tellement de dommages ou lui être fatals. Voici en fait la description des mesures de préventions qui doit être respectée dans le cadre de travaux de soudures.

Les codes élémentaires pour la sécurité

Tout professionnel opérant dans les secteurs, telle Viddindustrie , une entreprise de soudure à Charleroi doit cerner le Code de sécurité obligatoire pour les travaux de constructions requérant la manipulation des produits ou appareils présentant des risques comme les découpages et soudages. L’article stipulant le code est variable selon les lois en vigueur au sein des pays. Entre autres, un technicien y opérant doit identifier les risques posés par ses travaux, apte à cerner ce qu’est une méthode de travail sécuritaire. Il est aussi tenu de mettre en place des mesures de contrôle et surtout d’être expert du domaine. Dans ce sens, l’obtention d’un permis est à la fois requise et incontournable. Ici l’autorisation est qualifiée « permis de travail à chaud » car de tels travaux sont associés à des risques d’incendie des lieux.

Les lieux environnants sont susceptibles d’être favorables à un incendie

Il est toujours conseillé de faire appel à un professionnel telle une entreprise de soudure à Charleroi. En outre, il saura mieux identifier la nature de l’environnement pour limiter ou bloquer les incendies. Les ouvertures, les fissures sur les surfaces environnantes notamment les portes, les murs sont ainsi susceptibles d’accélérer la flamme. Il y a aussi les conduites de ventilations.

Le mieux est ainsi de surveiller régulièrement l’environnement de ses travaux de soudure. En outre ces points d’aération, le principe est de reconnaître les éléments ou produits rendant les étincelles en incendies. Si de tels éléments sont détectés, il faut penser à les éloigner s’ils sont démontables ou sinon le professionnel doit réajuster les conditions d’exécution de son travail. Il peut s’agir par exemple de l’installation d’une bâche ignifuge ou des protecteurs résistants aux feux. Ou de prévoir un extincteur à sa proximité.

La manipulation des appareils de soudures n’est pas à négliger

Source de chaleur, les chalumeaux ne doivent en aucun cas être allumés que si on soude. A cela s’ajoute, leur emplacement sur un support métallique. L’éloigner des combustibles tels, une bouteille de propane est très recommandée. De leurs côtés, les bouteilles d’oxygène détestent les huiles.

Tout appareil de soudage ou équipement portatif doit se munir d’une prise de terre. Pour pistolet refroidi, l’essentiel est d’éviter les fuites d’eau des tuyaux, et d’installer un tuyau d’égouttement.

Les ports des équipements de sécurités sont obligatoires. Il comprend des gants isolants anti-chaleurs, des chaussures de sécurité montantes, isolantes, des cagoules et tablier en cuir, en toile ignifugée, des vestes pantalon de travail en coton, un masque de protection oculaire avec filtre. En complément, il y a les bouchons d’oreilles. Ces équipements permettent de se protéger contre l’inhalation de fumées. Ce dernier peut être également à limiter par un dégraissage au préalable de la pièce à souder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *